STEVA artiste peintre

"Le monde est plus beau en couleur !"

STEVA artiste peintre

création

  • Le travail en confinement continue!

    Chers amis,

    J'espère que vous allez tous bien ainsi que vos proches. Que tous les Dieux de l'Olympe vous protègent!

    Les perspectives de m'installer à Dinan pour la saison, dans l'état actuel de choses, est remis à la mi-juillet mais cela n'est qu'une éventualité.

    Nous ne sommes sûrs de rien. On peut juste espérer que ce confinement disparaitra progressivement et que nos ateliers/galeries pourront s'ouvrir au public avant la fin de l'été.

    Croyez-moi, j'ai vraiment hâte de vous retrouver!

    En attendant, j'ai repris le travail. Il faut vous dire que j'ai vécu un mois compliqué. Des évènements malheureux m'ont fortement affectée.

    La vie reprend le dessus. Il le faut!

    J'ai décidé de prendre le contrepied  en vous proposant de sourire.

    L'année dernière déjà, l'affiche de mon expo de Dinan représentait un animal étrange mi-oiseau, mi-poisson.

    J'ai appelé cet animal "Poissonneau". Ces poissonneaux  nous ressemblent  un peu mais en bien! Ils ne connaissent pas la méchanceté, ils sont bienveillants et apprécient la vie de famille et la convivialité. Leur monde est joyeux!

    Je suis partie pour-un projet de livre illustré, si tout va bien!

    Chut! Pour l'heure, je vous présente quelques scènes de vie de mes protégés! Ces toiles -dernières de la série pour l'instant-sont peintes à l'huile.

    E si on rentrait chez nous ?C'est qui lui?Et si tu m ecoutais un peu ?

     

  • Le travail ne s'arrête jamais!

    Voilà déjà un bon moment que je vous ai laissé sans nouvelles.

    La raison? Le travail bien sûr!

    Il y a eu aussi l'aménagement de la galerie/atelier et vous pouvez maintenant venir directement découvrir mes oeuvres.

    Me contacter au 06 32 55 33 16. L'atelier galerie se trouve à Kerlecun , en campagne , commune de Plouégat-Guerrand.

    En ce moment, je suis inspirée par les astres... Le soleil, la lune,  couleurs chaudes ou froides c'est selon!

    Je me laisse guider par mon instinct et cette sensation d'être en phase avec les élements naturels.

    Il faut dire qu'ici, la nature est inspirante!

    Nuit de pleine lune...

    Nuit de pleine lune, huile sur panneau dans une fenêtre

    Scène ouverte

    Scène ouverte, huile sur toile 65x54 cm 2018

    Ce que les astres disent à la nuit...

     Ce que les astres disent à la nuit, huile 65x54 cm 2018

    L'Ile du Cerf-volant

    L'Ile du cerf-volant

  • Le Guerrier de la Paix©: la route de la désillusion...

    Guerrier de la paix 80x80 1

    "Le guerrier de la paix", huile sur toile 2017, 80x80 cm. Réservée.

    La route

    J'ai souvent l'impression de n'être pas comprise.

    Les paradoxes que soulignent ma personnalité me font sentir parfois marginale. En fait, je pense que nous oscillons tous constamment entre  deux tendances de nos êtres qui nous font douter si souvent de nous-mêmes et des autres ... 

    Pourtant s'il est une chose qui me tient à coeur c'est bien celle-là: être fidèle à ses convictions.

    Cet état d'esprit me fait explorer les voies de l'imaginaire pour tenter d'exprimer parfois de manière un peu décalée les sujets qui me préoccupent.

    En avril dernier, j'ai commencé à peindre "mon guerrier de la paix".

    Il manquait de conviction techniquement et formellement.

    Je viens donc de le reprendre et j'ai travaillé au couteau le casque qu'il porte.

    Cette oeuvre est un peu marginale. Je l'ai voulue ainsi: exprimer les paradoxes de l'être humain à travers une "image picturale".

    Notre époque d'incertitude me fait peur, l'avenir me fait peur. Pardonnez-moi ce "je" mais il se réfère uniquement à la créatrice que je suis.

    -D'ailleurs "créatrice" me semble plus approprié "qu'artiste" qui ne veut pas dire grand chose en soi (mais cela est un autre débat).

    Le personnage que j'ai peint,  par son expression, suggère une cause perdue. Il semble désabusé...

    Son regard fuyant semble nous dire "A quoi bon ?"

    L'homme,  s'est cru le maître du monde... Oubliant qu'il n'est qu'un infime maillon du Grand Tout.

    La Terre, le Cosmos lui survivront...  

    Nous sommes si peu de choses finalement, "microbes" vaniteux luttant pour le pouvoir et l'argent ayant cru dominer nos semblables et le monde...

    Triste constat!

    Allez... La route continue... Un peu plus crevassée de jours en jours... Mais ça, ça fait bien longtemps que je le sais...

    Première toile  présentée en galerie à Paris en 1988 "La route""© ou la destinée de l'homme....

    Je viens de retoucher la toile qui avait était abîmée. 

    Avec tout ça, nous continuons notre chemin vaille que vaille parce que nous sommes là et que nous n'avons rien demandé.

    Je continuerai quoiqu'il en soit à colorer modestement mes toiles de rêve et de poésie car c'est la seule  chose que je "sais" faire.