STEVA artiste peintre

"Le monde est plus beau en couleur !"

STEVA artiste peintre

introspection

  • Quand je peins un arbre, je suis cet arbre!

    Que se passe -t-il dans la tête de l'artiste au moment où il créé?

    Vous êtes-vous déjà posé la question? Si cela vous intéresse un temps soit peu, sachez que me concernant, je suis animée de toutes sortes de pensées. Rien de surprenant jusque là. L'adage : "je peins donc je suis" me va tout à fait.

    Chaque toile que j'ai pu peindre relève toujours d'un état d'esprit particulier. 

    Je suis capable de me souvenir dans les moindres détails des toutes les pensées et impressions diverses que j'ai ressenties  pendant la création d'une oeuvre. Ce sentiment, cette émotion reste en moi et c'est souvent en ce sens que j'ai souvent exprimé l'idée de l'intemporalité d'une oeuvre.

    Peindre oui. Exprimer une idée assurément! La peinture va bien au-delà des apparences!

    Je l'ai souvent dit et répété, je ne crois pas au hasard. Et quand j'affirme que je suis peintre je le dis avec conviction . En même temps, je me sens "toute petite" et démunie parfois par ce sacerdoce. Tant de choses à apprendre encore qui donneraient à ma peinture plus de force!

    Lire la suite

  • Humeur du jour: création, introspection, solitude...

    On a à peu près tout dit sur le sujet. Permettez-moi seulement d'ajouter mon point de vue.

    Effectivement, la solitude et l'introspection sont des conditions nécessaires à la recherche d'idées nouvelles.

    Ce repli sur soi c'est un peu comme une connection avec son être intérieur. Nous vivons tous au quotidien des situations de vie diverses et variées. Nous y réagissons tous avec notre propre sensibilité, aux évènements, à l'actualité.

    L'artiste-créateur, ces deux mots sont indissociables, est aussi un "analyste" et témoin de son temps et de son époque. C'est avant tout un être ultra sensible, une éponge...

    Je pense qu'il n'est pas utile d'être dans la mouvance du "tout contemporain" pour s'exprimer sur son temps.

    Je parle de mode. Il est de bon ton aujourd'hui de prôner son appartenance à cette vague plastico-moderne...

    Pour ma part, il n'en sera jamais ainsi.

    Suivre mon intuition, me remettre en question, chercher, aller plus loin, lire, écrire, dessiner, composer, me tromper, me perdre... Retrouver mon chemin... Dans la solitude de l'atelier pour mieux partager avec vous lors des expositions.

    Avec ceux qui gardent au fond d'eux une part de fraîcheur et d'innocence.

    Un exemple, un épisode cruel de vie, c'était peu de temps après le massacre à Charlie Hebdo de janvier 2015... Une colombe, à ma façon, qui s'interroge sur l'état du monde...

    "L'énigme", huile sur toile, 46x38 cm

    L'expression d'un sentiment d'une profonde consternation difficilement traduisible plastiquement par des images poétiques. 

    L'énigme, huile sur toile 2015 format 46x38 cm

    Fort heureusement, le repli sur soi est propice aussi à des créations plus joyeuses!

    "Une maison à croquer" dans la série "Architectures improbables", huile sur toile 46x55 cm, 2017.